Le Forum des Marins Virtuels
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

ABECEDAIRE NAUTIQUE...

Aller en bas

ABECEDAIRE NAUTIQUE... Empty ABECEDAIRE NAUTIQUE...

Message  Nourson Lun 13 Juil 2009 - 0:17

Envoyé par Kate29, lundi 20 avril sur forum du VOR

A
Abattre : Ecarter sa route du lit du vent. Ce mouvement s'appelle une abattée.
Acculée : Mouvement en arrière d'un navire, il cule.
Adonner : Le vent adonne pour un navire à voiles quand il tourne dans un sens favorable à la marche, c'est à dire quand il vient plus à l'arrière. Le contraire de refuser.
Affaler : Faire descendre une voile ; contraire de hisser.
Allure : Direction d'un navire par rapport à celle du vent.
Amer : Point de repère sur une côte.
Amure : Synonyme d'allure. Les bateaux naviguent bâbord ou tribord amures, selon que le vent vient de la gauche ou de la droite.
Ardent : Un navire est ardent lorsqu'il tend de lui-même à se rapprocher du lit du vent. C'est le contraire de mou.

B
Bâbord : Partie du navire située à gauche d'un observateur placé dans l'axe de ce navire en faisant face à l'avant.
Balancine : Filin partant du haut du mât et soutenant les extrémités d'un mât ou d'un tangon.
Ballast : Compartiments situés dans les fonds du navire et servant à prendre du lest, eau ou combustible.
Bastaque : Hauban.
Béquiller : Empêcher un navire échoué de se coucher en le maintenant avec des béquilles.
Bôme : Axe horizontal qui vient se fixer au mât.
Border Une voile : la raidir en embarquant l'écoute.
Bordure : Côté extérieur d'une voile.
Brasser : Brasser un tangon.

C
Cape : On dit qu'un navire est à la cape quand, par gros temps, il réduit sa voilure ou diminue la vitesse de sa machine en gouvernant de façon à faire le moins de route possible et à dériver le plus possible pour éviter les effets de la mer.
Capeyer : Tenir la cape.
Chandeliers : Barres généralement en acier fixé verticalement en abord d'un pont, autour des panneaux et des passerelles pour empêcher les chutes. Les chandeliers sont percés de trous dans lesquels passent les filières.
Chasser (sur son ancre) : l'ancre par suite d'une tenue insuffisante au fond ne
retient plus le bateau, celui-ci part à la dérive.
Chaumard : Pièce de guidage pour les amarres solidement fixées sur le pont dont toutes les parties présentent des arrondis pour éviter d'user ou de couper les filins.
Choquer : Filer ou lâcher un peu de cordage.
Corps-morts : Chaînes et ancres disposées au fond de la mer.
Culer : En parlant d'un navire : marcher arrière en avant.

D
Déborder : Action de pousser au large une embarcation ou un bâtiment accosté à un navire ou à un quai.
Déclinaison : Correction à effectuer lorsqu’on calcule sa route à cause de la variation du champ magnétique.
Défense : Objet suspendu contre le bord d'un navire ou d'une embarcation pour préserver de choc sur les quais, pontons ou tout autre bateau.
Déferler : Larguer les rabans de ferlage qui tiennent une voile serrée. La lame déferle lorsqu'elle brise en s'enroulant sur elle-même ou en choquant une plage, une roche.
Déhaler : Déplacer un navire au moyen de ses amarres.
Se déhaler : s'éloigner d'une position dangereuse au moyen de ses embarcations, de ses voiles.
Dérive : Différence entre le cap vrai du bâtiment et sa route vraie sous l'effet du vent de la mer et du courant. On appelle aussi "dérive" les surfaces que l'on immerge au centre de la coque ou sur les côtés pour s'opposer à la pression latérale du vent. Etre en dérive : navire ou objet qui flotte au gré du vent, des lames, des courants.
Déventer : Une voile : la brasser de façon à ce qu'elle fasseye.
Dépaler : Etre dépalé : être porté par les courants, en dehors de la route que l'on doit suivre.
Déplacement : Poids du volume d'eau déplacé par un navire qui flotte. Le déplacement s'exprime en tonnes de 1000 kg.
Drisse : Cordage ou palan servant à hisser une vergue, une voile, une flamme.
Drosse : Cordage en filin, en cuir, en fil d'acier ou en chaîne qui sert à faire mouvoir la barre de gouvernail.
Drosser : Entraîner hors de sa route par les vents et la mer.

E
Ecoutille : Ouverture rectangulaire pratiquée dans le pont pour pouvoir accéder dans dans les cales.
Embraquer : Tirer sur un cordage de manière à le raidir : embraquer le mou d'une aussière.
Empanner : Faire passer les voiles d'une amure à l'autre dans les vents portants.
Encablure : Longueur employée pour estimer approximativement la distance entre deux objets peu éloignés l'un de l'autre. Cette longueur est de 120 brasses (environ 200 mètres). Autre définition de l'encablure : un dixième de mille soit environ 185 mètres
Encalminé : Voilier encalminé : le vent est si faible qu'il ne peut gouverner.
Erre : Vitesse conservée par un navire.
Etale de marée : moment où la mer ne monte ni ne baisse.
Etaler : Résister aux éléments : vents, courants.
Etarquer une voile : la hisser de façon à la tendre le plus possible.

F
Fardage : Tout ce qui se trouve au-dessus de la flottaison exceptée la coque lisse et offrant de la prise au vent.
Ferler : Relever par plis sur la bôme une voile et la fixer au moyen de rabans dits de ferlage.
Filer : laisser aller une amarre dont un des bouts est attaché à un point fixe, augmenter la longueur d'une chaîne en la laissant aller de la quantité voulue en dehors du bord.
Filière : Cordage tendu horizontalement et servant de garde-corps.
Flux
: Marée montante. Synonyme : flot.
Fraîchir : Se dit du vent qui augmente d'intensité.
Frais : Désigne la forme du vent : joli frais, bon frais, grand frais.
Franc-bord : Distance entre le niveau de l'eau à l'extérieur du navire et la partie supérieure du pont principal à la demi-longueur du navire.
Fuir : devant le temps ou devant la mer : gouverner de manière à recevoir le vent ou la mer par l'arrière. (se mettre en fuite)

G
Giter : sous la poussée du vent le bateau s’incline vers l’eau.
Grain : Vent violent qui s'élève soudainement généralement de peu de durée. Les grains sont parfois accompagnés de pluie, de grêle ou de neige.
Gréement : L'ensemble des cordages et autres objets servant à l'établissement, à la tenue ou au jeu de la mâture, des voiles d'un navire.
Guindeau : Appareil servant à virer les chaînes, à mouiller et à relever les ancres à bord d'un navire.

H
Haler : Remorquer un navire dans un canal ou le long d'un quai au moyen d'un cordage tiré au rivage. Tirer un cordage ou un objet quelconque au moyen d'un cordage sur lequel on fait un effort.
Haut-fond : Sommet sous-marin recouvert d'eau peu profonde et dangereux pour la navigation.
Hauturière (navigation) : navigation au large au long cours.

J
Jauge : Volume des capacités intérieures des navires exprimé en tonneaux de 2m3.83 ou 100 pieds cubes anglais.
Jusant : Marée descendante.

L
Laize : Chacune des bandes de toile dont se compose une voile.
Latte : Pièces longitudinales servant à donner des formes à la voile.
Lest : Matières pesantes arrimées dans les fonds du navire pour en assurer la stabilité.
Loch : Appareil servant à mesurer la vitesse du navire.

M
Marnage : amplitude de la marée.
Mollir : Diminuer de force, le vent tombe...
Mou : Un cordage a du mou quand il n'est pas assez tendu. Donner du mou : choquer. Un navire est mou quand il a tendance à abattre.
Mouiller : Jeter l'ancre.

N
Nœuds : du grand art dans la voile…

O
Obéir : Un navire obéit bien à la barre quand il en sent rapidement l'action.
Oeil de la tempête, du cyclone : Eclaircie dans le ciel au centre des ouragans.
Oeuvres mortes : Partie émergée de la coque.
Oeuvres vives : Partie immergée de la coque.

P
Panne (mettre en) : Manoeuvre qui a pour objet d'arrêter la marche du navire.
Paré : Prêt, libre, clair, hors de danger. Parer - un cap : le doubler - un abordage : l'éviter.
Grand pavois : pavillon de signaux frappés le long des étais et de l'entremise dans un ordre déterminé.
Penons : petits morceaux de tissu ou fils de laine placés au creux de la voile pour le réglage de celles-ci.
Pot au noir : Zone des calmes équatoriaux caractérisés par des pluies torrentielles.
Puisard : Espace compris entre deux varangues et formant une caisse étanche dans laquelle viennent se rassembler les eaux de cale.
Pilot chart : Cartes périodiques fournissant des renseignements sur la direction et la force des vents et des courants probables et la position des icebergs.

Q
Quart : 32ème partie du tour d'horizon, vaut 11 degrés 15 minutes. Système d’organisation de veille humaine (ancienne définition...) prendre son quart, prendre son tour de veille sur le pont..

R
Raban : cordon ou tresse servant à serrer une voile sur une bôme.
Raguer : Un cordage rague lorsqu'il s'use, se détériore en frottant sur un objet dur ou présentant des aspérités. Se dit aussi d'un bâtiment frottant contre un quai.
Rail : Pièce vissée sur un mât sur laquelle sont enfilés les coulisseaux.
Reflux : Mouvement rétrograde de l'eau après la marée haute. Syn. : jusant.
Refuser : Le vent refuse lorsque sa direction vient plus de l'avant. Contraire : adonner.
Renverse : du courant : le changement cap pour cap de sa direction.
Retenue de bôme : Cordage servant à retenir la bôme.
Roulis : Balancement qui prend le navire dans le sens transversal.
Routier : Carte marine à petite échelle comprenant une grande partie d'un océan. Elle sert à tracer la route générale à suivre entre deux points éloignés de cet océan.

S
Safran : Surface du gouvernail sur laquelle s'exerce la pression de l'eau pour orienter le navire.
Sous-venté (ou déventé): Un voilier est sous-venté quand il passe sous le vent d'un autre bâtiment, d'une terre qui le prive de vent.
Superstructures : Ensemble des constructions légères situées au-dessus du pont supérieur.

T
Talonner : Toucher le fond de la mer avec le talon de la quille.
Tangon : Poutre mobile établie horizontalement à l'extérieur d'un navire, à la hauteur du pont supérieur et perpendiculairement à la coque, sur laquelle on amarre le spinnaker ou le foc : espars servant à déborder le point d'écoute du spinnaker ou du foc au vent arrière.
Tangage : Mouvement que prend le navire dans le sens longitudinal.
Tosser : Un navire tosse lorsque, amarré le long d'un quai, sa coque frappe continuellement contre le quai par l'effet de la houle. A la mer, le navire tosse quand l'AV retombe brutalement dans le creux des vagues.
Touline : Petite remorque et plus généralement lance-amarre.
Traîne : Tout objet que l'on file à l'arrière d'un navire à l'aide d'un bout de filin.

V
Varangue : La varangue est la pièce à deux branches formant la partie inférieure d'un couple et placées à cheval sur la quille. La varangue est prolongée par des allonges.
Vélique : Point vélique = centre de voilure de toutes les voiles.
Ventre : La partie centrale d'un bâtiment surtout lorsque ses couples sont très arrondis.
Virer : Virer sur la chaîne : rentrer une partie de la chaîne en se servant du cabestan ou du guindeau. Virer de bord : changer les amures des voiles.
VI de mulet : Tige de métal articulée fixée au mât
Vitesse : L'unité marine de vitesse est le noeud qui représente un mille marin (1852 mètres) à l'heure.
Vive-eau : Grande marée.

W
Wharf : Littéralement quai, plus spécialement pour désigner un appontement qui s'avance dans la mer au-delà de la barre sur la côte occidentale d'Afrique.

Y
Youyou
: Très petite embarcation de service à l'aviron et à la voile.

Merci à Kate pour cet abecedaire nautique.

Nourson
Amiral
Amiral

Messages : 1073
Date d'inscription : 16/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum