Le Forum des Marins Virtuels
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

L'addiction aux courses virtuelles...

Aller en bas

L'addiction aux courses virtuelles... Empty L'addiction aux courses virtuelles...

Message  Tolerance Sam 27 Juin 2009 - 13:06

Sujet de réflexion ouverte...

Ce vous en pensez, addict(e)s ou pas ou tout juste limite... et surtout comment vous le gérez personnellement...

L'incompréhension de l'entourage, bon tout ce qui tourne autour du sujet...
Tolerance
Tolerance
Modérateur
Modérateur

Messages : 2973
Date d'inscription : 04/04/2009
Age : 53
Localisation : Le noooord (Lille)

Revenir en haut Aller en bas

L'addiction aux courses virtuelles... Empty Re: L'addiction aux courses virtuelles...

Message  Aristote Sam 27 Juin 2009 - 15:08

Sur la VORV, certains d'entre nous se sont déjà exprimés sur le sujet.
Je vais voir si il y a lieu de dupliquer des extraits...
Aristote
Aristote
Modérateur
Modérateur

Messages : 995
Date d'inscription : 09/04/2009
Age : 58
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

L'addiction aux courses virtuelles... Empty Re: L'addiction aux courses virtuelles...

Message  Aristote Sam 27 Juin 2009 - 17:40

BOLINO IV écrit le ven 10 avr 2009 20:03:25


L’ADDICTION… selon Bolino.
… le texte est un peu long mais nécessaire à la compréhension, et encore ne vous plaignez pas les deux premières versions qui sont passées à la trappe suite à des fausses manipulations étaient encore plus longues… alors bon courage ! lolllllllllll

Je suis arrivé sur le VGV fin octobre 08 un peu au dessous du cap vert, un peu trop à l’ouest à mon goût. Les premiers jours je me prenais les pieds dans les bouts et me suis même ramassé plusieurs coups de baume derrière la tête… je n’avançais pas vite et je ne passais guère plus d’une demie heure devant l’écran à onze et vingt trois heure…
Et puis j’ai entamé une belle descente de l’Atlantique sud, ce qui m’a permis de rattraper mes copains à la porte des glaces. Entre temps j’avais quelque peu rallongé mes temps de connections pour bien optimiser ma route et envoyer quelques messages « radio » à mes potes.
L’océan Indien… gratter mes copains ! Ce fût chose faite avec mille kilomètres d’avance au cap Horn et des temps de présences beaucoup plus longs… car il y avait eu de l’espionnage au départ, et c’était à celui qui coupait le dernier avant d’aller dormir…!!!
Vint ensuite la remontée de l’Atlantique sud, ou je fis la connaissance de Kate au moment des « aléas d’Eole »… Et l’Atlantique nord, période durant laquelle j’eus de fréquents échanges humoristiques légèrement délirants avec Kate et quelques autres, ce qui rallongea d’autant ma présence devant l’ordi.
J’avais bien sur plusieurs fois lu quelques lignes sur l’addiction dans les tops news mais je ne me sentais pas concerné, et j’éprouvais même un vague sentiment de compassion envers ces inconnus qui s’étaient laissé bêtement piéger… Et pourtant !
J’avais également observé que moins on avait de vent… plus on passait de temps à étudier les prévisions météo et les routes possibles, et à plus forte raison quand on s’était fixé un objectif motivant. Et c’était mon cas car je n’étais pas mal placé sur une route « est » un peu marginale et je m’étais fixé pour but de dépasser le groupe de Kate… Une première pétole au dessus du cap vert suivie d’une super pétole à l’approche du cap Finistère me ramena à un peu plus de modestie dans mes objectifs… J’étais mordu par l’attrait du jeu, mais toujours pas accro… Bien entendu !!!
Enfin l’arrivée du VGV ! J’étais satisfait mais je restais sur ma faim. J’étais remonté de la 145000ème place à la 26000ème mais je n’étais pas classé dans les 10000… Et c’est dans cet état d’esprit que je me suis retrouvé sans transition dans la cinquième étape de la Volvo qui était partie depuis plusieurs jours… ce qui m’agaça un peu et me poussa à passer encore d’avantage de temps à chercher les bonnes options stratégiques qui me permettraient de réduire de manière conséquente, l’écart avec les leaders.
Les choses ont commencé à se gâter au nord de la Nouvelle Guinée, autant pour le bateau que pour le skipper. La météo s’est dégradée et le bonhomme a commencé à prendre vaguement conscience de la fatigue accumulée durant quatre mois mais il n’était pas encore question de parler d’addiction, bien que Morgat ait déjà écrit dans le forum une petite phrase anodine du genre « tout ceci n’est pas réel ou tout ceci est virtuel, ce n’est qu’un jeu !!! » (Il faudra que j’y retourne voir) et il me semble que c’était écrit en majuscule, ce qui aurait dû me mettre la puce à l’oreille.
Ce fût ensuite une longue succession de jours maudits, pas de vents ou presque et quand parfois j’avançais à dix/douze nœuds c’était l’Amérique.
Pendant ce temps j’allongeais ma liste d’amis, passant de plus en plus de temps devant l’écran à communiquer et à scruter la carte des vents… 12… 24… 36… et on recommence… et ça sert à rien, aurait dû me dire une petite voix intérieure, la météo est toujours plus mauvaise à la prochaine mise à jour quand on n’est pas dans le bon secteur !!! Je passais donc des heures, de jour comme de nuit, à essayer de lire l’avenir, en vain, sur la carte des vents. Me couchant trop tard quand je devais me lever très tôt, me levant trop tôt quand j’avais travaillé de nuit et en prime je m’infligeais le même traitement les jours de repos car il y avait les mises à jour des prévisions météo à 11h et 23h qu’il ne fallait rater sous aucun prétexte !!!
Bon… d’accord, j’étais un peu accro car je prenais le jeu un peu trop au sérieux, mais pas sous dépendance quand même cher madame et cher monsieur !
Le retour des grands vents (bisou à Eole) à l’approche de la balise du Pacifique Est me fît oublier un temps le poids de la fatigue physique et psychique. Et c’est après le cap Horn que je pris pleinement conscience de mon addiction en faisant l’inventaire des habitudes que j’avais prises.
En effet, j’avais à peine mis le pied par terre quand je me réveillais, que fonçais vers l’ordi pour appuyer sur « on » avant même de mettre la cafetière en marche et d’aller au toilettes. Pareil quand je rentrais chez moi, « on » avant de poser mes affaires et ôter mon blouson… Et l’ordi passa de plus en plus de temps sur la table de la cuisine… à portée de main.
Et puis il y a eu aussi les connections internet depuis mon téléphone portable durant le Vendée Globe et tous les retards que j’ai pris dans mon quotidien, tels que mes verres de lunette qui ne sont toujours pas changés alors que j’ai une ordonnance depuis janvier pour ne citer que cela à titre d’exemple ou encore les sorties diverses sur lesquelles j’ai fait l’impasse… J’ai réalisé aussi que je ne faisais plus de mots croisés ni sudoku et que je ne regardais pour ainsi dire plus la télévision… Sans parler de tous les repas avalés à la va-vite ou… plus sommaires, devant l’écran !
A ce jour j’ai déjà bien soigné mon addiction. Si tout devait s’arrêter soudainement, et là je suis cent pour cent d’accord avec Fleurdesel… C’est tout les copains du forum qui me manqueraient mais pas le jeu.
Maintenant, l’ordre du jour n’est pas de supprimer l’addiction mais d’en avoir le contrôle absolu pour transformer cette énergie négative en positif, afin qu’elle change de nom et devienne… plaisir, loisir, détente et pour que cela engendre amitié, découverte, voyage, pratique de la voile peut-être…
Pour participer raisonnablement à ces régates virtuelles sur du long terme, je pense qu’il faut faire équipe à trois ou quatre pour gérer les bateaux. Cela pourrait permettre à chacun d'avoir la possibilité, à tour de rôle, de pouvoir se coucher tôt ou dormir plus tard quand le besoin s'en fait sentir, car c’est là que le bas blesse, ou tout simplement pour garder un rythme de vie normal.
Ces courses en lignes ont changé quelque peu le cours de ma vie ainsi que ma vision de certaines choses… Mais cela est une autre histoire.
… et bien voilà ! La messe est dite, et j’imagine que beaucoup d’entre vous se retrouveront un peu ici ou là dans ce texte dont la lecture pourrait, qui sait ! les aider à ne pas plonger aussi profond que moi dans l’addiction… et pour conclure je reprendrais à mon compte la phrase de Morgat « NOUS NAVIGUONS DANS LE VIRTUEL, CETTE COURSE N’EST PAS REELLE, CE N’EST QU’UN JEU » seules les amitiés peuvent devenir réelles…. Bernard alias Boli

BOLINO IV écrit le ven 10 avr 2009 20:03:25
Aristote
Aristote
Modérateur
Modérateur

Messages : 995
Date d'inscription : 09/04/2009
Age : 58
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

L'addiction aux courses virtuelles... Empty Re: L'addiction aux courses virtuelles...

Message  Aristote Sam 27 Juin 2009 - 17:42

KalonVat écrit le sam 11 avr 2009 13:43:44

C'est tout à fait ça!
Quand on allume son PC alors qu'on a à peine posé le pied par terre, on est dépendant. Quand on se couche à minuit passé pour regarder les vents en se disant pourquoi ils ont limité les prévisions à 36h et pas 48h, on est dépendant.
Maintenant j'avoue que moi aussi je suis plus dépendant du Forum que de la course même si cela a tendance à s'inverser lorsque je suis à quelques encablures de la ligne d'arrivée...
Mais 200% d'accord avec vous si ça s'arrête c'est vous qui me manquerez.

Ah la super pétole, elle m'a bien marquée celle là, toute virtuelle qu'elle soit! Preuve de mon addiction...
Aristote
Aristote
Modérateur
Modérateur

Messages : 995
Date d'inscription : 09/04/2009
Age : 58
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

L'addiction aux courses virtuelles... Empty Re: L'addiction aux courses virtuelles...

Message  Aristote Sam 27 Juin 2009 - 17:45

YANN1998 écrit le sam 11 avr 2009 16:49:35

Addiction ? vous avez addiction ? Docteur est-ce que l'addiction c'est mettre son reveil à des heures impossibles de la nuit et se lever la tête dans les fesses pour suivre son bateau (juste 5 minutes) et rester plus d'une heure à chercher la petite différence (un demi-nd)avant de confirmer le cap?
Est-ce que c'est organiser sa vie quotidienne en ayant pour seuls repères 11h et 23h, l'heure des repas, des courses, du coucher et des infos n'existant plus ?
Est-ce que c'est se lever à 4h00 du matin pour suivre toutes les dix minutes la progression de son bateau jusqu'à la confirmation de l'arrivée ?
Est-ce que c'est se connecter avant toute chose sur le forum pour lire les amis et régler ensuite son bateau ?
Est-ce que c'est faire 300 km aller-retour, pour rencontrer des personnes que l'on n'a jamais vues et que l'on connait que par leur pseudo ?
Alors dites-moi docteur, suis-je atteint par l'addiction ?
Vous me dites ? "OUI"
ET BIEN DOCTEUR C'EST BON L'ADDICTION !
Aristote
Aristote
Modérateur
Modérateur

Messages : 995
Date d'inscription : 09/04/2009
Age : 58
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

L'addiction aux courses virtuelles... Empty Re: L'addiction aux courses virtuelles...

Message  Aristote Sam 27 Juin 2009 - 17:46

clairdelune écrit le sam 11 avr 2009 21:10:07

J allume aussi mon ordi des mon réveil, je le laisse branché toute la journée à la maison, c'est plus rapide pour les mises à jour.
je regarde aussi au bureau quand je peux.
Je suis plus accroc aux forums, qu'à la course. je devrais faire comme le vin, et me bonifier avec le temps dans ma façon de piloter, mais bien au contraire, j'empire...

très sympa ton texte Boli!
Aristote
Aristote
Modérateur
Modérateur

Messages : 995
Date d'inscription : 09/04/2009
Age : 58
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

L'addiction aux courses virtuelles... Empty Re: L'addiction aux courses virtuelles...

Message  Aristote Sam 27 Juin 2009 - 17:58

fleurdesel 13 écrit le mar 14 avr 2009 10:12:59

Oui Bolino moi aussi je m'y retrouve dans ton texte. Ce qui me manquera le plus - je me répète - c'est tous les copains, l'amitié qui nous relie autour de nos bateaux. Je sais que Bégin n'est pas d'accord. Lui il est addict de "performances" mais il reconnait qu'il est bougon. Il pensera bien à nous quand les courses seront finies.
Oui, je tourne en rond les week end et pense sans cesse à ce que fait mon bébé mais j'ai la chance de partir en mer et la mer ne pardonne pas l'inattention. La mer lave tout a dit Kersauson. Et j'ajoute, même l'addiction ! lol !
Il n'empêche que hier je trépignais il fallait rester au club. Aussi ce matin, retour à 7H30 pour voir comment allait le bateau puis vite le forum.
Mon souhait, c'est que nous gardions notre amitié intacte et en rêvant un peu - mais rien n'est impossible - Comme l'écrit Delvallon ET SI ON... se retrouver.

INDALO07 écrit le mar 14 avr 2009 10:47:22

Super texte Boli, je crois qu'on s'y retrouve tous dans tes lignes.. moi il m'arrive de ne meme pas eteindre le PC la nuit comme ça si je me reveille je peux aller jeter un coup d'oeil rapide..

Nourson écrit le mar 21 avr 2009 12:41:13

Super exposé sur l'addiction Bolino. (radieux)
Je pense que je me retrouve bien la dedans et je rejoint le point de vue de tous ici.

fleurdesel 13 écrit le mar 21 avr 2009 18:03:29

je viens de prendre une clé sfr pour pouvoir me connecter du bateau et n'importe où ? C'est de l'addiction ou pas ?

BOLINO IV écrit le mar 21 avr 2009 20:10:54

c'est un symptôme assez caractéristique chère madame...

JeanTac écrit le mar 21 avr 2009 23:01:04

L'Addiction c'est de savoir que l'on part mercredi en 8 (le 29) pour 6 jours et de ne pas pouvoir se connecter.... et que le bateau ne sera pas arrivé à Boston....

fleurdesel 13 écrit le mar 28 avr 2009 08:54:49

Tu vois Bolino, l'addiction?

Je suis arrivée hier matin, je viens sur le forum, les ponts sont vides. Plus personne ne répond dur dur. Docteur un remède s'il vous plait!
Aristote
Aristote
Modérateur
Modérateur

Messages : 995
Date d'inscription : 09/04/2009
Age : 58
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

L'addiction aux courses virtuelles... Empty Re: L'addiction aux courses virtuelles...

Message  happinessistheroad Dim 28 Juin 2009 - 1:20

Me concernant il y a deux façon de voir les choses :
- La mienne : l'addiction a frappé et j'adore ce jeu.
- Celle de ma femme : je suis complètement cinglé. (Je m'exprimerai peut-être aussi sur le deuxième sujet de discussion sur la vie familiale depuis que j'ai découvert ce jeu)
happinessistheroad
happinessistheroad
Administrateur
Administrateur

Messages : 5806
Date d'inscription : 17/04/2009
Age : 52
Localisation : 92

Revenir en haut Aller en bas

L'addiction aux courses virtuelles... Empty Re: L'addiction aux courses virtuelles...

Message  jackie montanède Lun 29 Juin 2009 - 10:05

Tu sais Happi! je comprends ce que tu veux dire.
C'est vrai pour moi, le bateau me servait de support pour discuter avec les copains du monde entier. Puis il m'a ensorcelé ce petit et j'ai voulu le faire avancer en courses.
Pour le vendée globe, je venais le voir à 11H et à 23H, éventuellement dans l'après midi. Grosses disputes avec mon compagnon! Pour la volvo, je n'allais plus au pc à partir de 17H30 et plus à la météo de 23H donc. Il fallait faire des concessions!
Des concessions, toujours des concessions! zut! je ne travaille plus sauf pour tenir bénévolement le bureau de mon compagnon. (le lapsus! tapant trop vite j'avais écrit bourreau!!!)
Cela le met en rogne de me voir devant le pc. Il ne comprend pas les jeux virtuels. j'ai failli plusieurs fois me retrouver les valises sur le palier hi hi! et samedi la crise.. J'ai expliqué que j'avais besoin de moments à moi. Et provoc ???? je me suis inscrite au tour de france à la voile mais sans conviction.
Addiction aux jeux ? peut-être mais le bateau sert peut-être de justificatif à venir discuter sur le forum???
Voilà docteur Happi, mon histoire qui est certainement la tienne aussi et celle de beaucoup d'autres copains.
jackie montanède
jackie montanède
Modérateur
Modérateur

Messages : 3401
Date d'inscription : 27/05/2009
Localisation : MARSEILLE

http://voyagesfleurdesel.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum